• Martinique – Chlordécone – Signature de la Charte Patrimoniale

    Le 3 mars 2105, la “Charte patrimoniale pour une stratégie territoriale de développement durable de la qualité de vie dans le contexte de pollution par la chlordécone” a été signée par 22 partenaires (État, Région et Département de Martinique, Communauté d’agglomération Cap Nord Martinique, Parc Naturel régional, collectivités locales, Chambre d’agriculture, organisations professionnelles, associations, …).

    Cette Charte vise à construire une réponse durable et à long terme à une situation de pollution de l’environnement terrestre et marin par la chlordécone persistante depuis plusieurs siècles, qui pose des problèmes complexes de nature sanitaire, économique, environnementale, sociale et culturelle. Le développement de cette Charte a été facilité par un partenariat entre Mutadis, AgroParisTech et l’association Sol et Civilisation dans le cadre du Plan national d’action chlordécone. Plus d’une centaine d’acteurs en Martinique se sont associés au processus de développement de la Charte : collectivités territoriales, services de l’État, professionnels martiniquais et leurs organisations, associations et organisations de la société civile, …

    Cette démarche constitue le début d’un nouveau type de partenariat visant à la construction d’une réponse durable à cette situation face à laquelle aucun ne détient seul l’ensemble des connaissances, des ressources et des leviers d’action nécessaires.

    Avec la Charte, l’ensemble des signataires, dans une démarche volontaire :

    • reconnaît le besoin d’une démarche d’amélioration de la qualité de vie, portée en commun par les différents acteurs concernés par la problématique chlordécone, sur la base d’un diagnostic stratégique partagé ;
    • prend acte d’une volonté partagée d’innovation face à une situation difficile vécue par la Martinique :
    • se donne 4 orientations stratégiques prioritaires, déclinées dans un programme d’actions :
      • Faciliter le redéploiement d’activités et de techniques adaptées de production agricole professionnelles et familiales de proximité et de qualité ;
      • Faciliter le redéploiement d’activités durables de pêche et d’aquaculture pour assurer une production locale saine, viable et de qualité ;
      • Promouvoir la santé des personnes dans une approche de précaution autour de démarches territorialisées de “vie saine” ;
      • Développer pour cela une connaissance et une transparence au service du développement durable.
    • se dote d’outils de gouvernance innovants et adaptés à la complexité du problème leur permettant de concevoir ensemble des choix et des projets et de les mettre en œuvre ;

    En complément :

     

    Image Accueil :  Mutadis